restaurant belgique

Un régal aussi pour les yeux...

 NL   EN   | Contact | Aide
restaurants bruxelles belgique
restaurants et hôtels
Guide des restaurants en Belgique
Restaurants > Belgique
21 Novembre 2017

RECHERCHE PAR MOTS CLÉS

Deltaweb NEWSLETTER

Deltaweb NEWSLETTER
Envie d'être informé de toutes les nouveautés du monde de la gastronomie et de l'hôtellerie, ainsi que profiter des promotions mensuelles de nos annonceurs? Inscrivez-vous vite à la DeltaWeb newsletter !



Delta Bruxelles 2016-2017

Delta Bruxelles 2016-2017
40 ème édition,
exclusivement en français.
12 index, et plus de 950 établissements. 336 pages.
Avec son Passeport découverte donnant droit à 30% de réduction dans 44 restaurants de Bruxelles et périphérie

CHRONIQUES DELTAWEB

Delta Belgique 2018

Delta Belgique 2018
17ème édition, existe en français et en néerlandais.
8 index, 2000 établissements, 604 pages
UN RÉGAL AUSSI POUR LES YEUX...
Présentant, dans Le Paris des gourmets (publié chez Flammarion), de belles et bonnes adresses de la capitale française regroupées en trois catégories – Paris Splendeur, Paris Nostalgique et Paris Audacieux – le chroniqueur Pierre Rival et le photographe Christian Sarramon proposent au lecteur un parcours gourmand croisant des décors historiques ou conçus par les plus grands architectes d'aujourd'hui avec des boutiques rétro ou design.

Dans Paris Splendeur, on part à la découverte d'adresses de brasseries anciennes et d'adresses constituant de véritables petits musées de la gastronomie ou offrant des produits d'exception.

Paris Nostalgique recense des bistrots, des tables incontournables, des épiceries fines, des torréfacteurs et des maisons où l'on retrouve le goût de l'enfance.

Quant à Paris Audacieux, il réunit des maisons de bouche dont le décor a été conçu par de grands décorateurs contemporains, des restaurants où l'on revisite la tradition et d'autres où l'on propose des saveurs et des parfumes venus d'ailleurs.

Un must pour les amateurs de bonne chère, habitants ou visiteurs de la Ville-Lumière !


Bernard DELCORD

Le Paris des gourmets Belles et bonnes adresses par Pierre Rival, photographies de Christian Sarramon, Paris, Éditions Flammarion, septembre 2012, 304 pp. en quadrichromie au format 19,5 x 24,5 cm sous couverture cartonnée et jaquette en couleurs, 26 € (prix France)

Pour vous, nous avons recopié dans ce bel ouvrage la présentation suivante :


BRASSERIE GALLOPIN

Gallopin a été le rendez-vous des boursicoteurs jusque dans les années quatre-vingt-dix, quand la Bourse de Paris a opté pour le tout-électronique. Ils échangeaient les bons tuyaux dans les coursives du bar anglais ou dans la salle du fond avec sa jolie verrière 1900. Les vitres sont gravées à l'acide des initiales du nom du propriétaire et de « devises » en anglais, of course...
Le bar anglais est un concept typiquement français, reflet de l'anglomanie qui saisit périodiquement la société parisienne depuis le XVIIIe siècle.
Les années 1880, en dépit de la rivalité coloniale entre les deux puissances, voient ce sentiment atteindre des sommets, se manifester dans de nombreux domaines, de l'élégance masculine à l'adoption du « tea time ». Les bars anglais fleurissent à partir de cette époque, et l'un des premiers à s'ouvrir à Paris, en 1878, ne se situe pas par hasard dans le quartier de la Bourse.

Les Golden Boys de l'époque vont prendre très vite leurs habitudes chez Gallopin, imités en cela par le petit personnel des courtiers et des crieurs de la corbeille. Les inscriptions à l'acide sur les verres qui ornent la devanture, intitulées « American drinks », « Luncheon bar » ou encore le bandeau en lettres dorées qui les surmonte et où l'on peut lire « Stock Exchange Luncheon Bar », ne laissent d'ailleurs subsister aucune équivoque sur la destination de l'établissement.

Gustave Gallopin, marié à une Anglaise héritière de la riche famille des Wyborn qui a fait fortune dans le commerce à succursales multiples, y lance la mode des cocktails et propose des bocks de bière servis dans des chopes en argent qu'il baptise de son nom, tradition encore en honneur aujourd'hui.

Une grande baignoire en zinc remplie d'eau et de glace abritera longtemps une collection de bouteilles de champagne prêtes à l'usage pour célébrer les coups de Bourse réussis.

La décoration actuelle est mise en place à partir de 1886, date peinte au plafond. Le grand bar, ainsi que les boiseries de style victorien qui lambrissent les différentes pièces de l'établissement sont réalisées dans un seul bois précieux, l'acajou de Cuba, et proviennent directement de Londres. Les chapelières, les lustres aux tulipes de verre, façonnés en cuivre par des artisans parisiens, achèvent cependant de donner la touche britannique à cet ensemble très cohérent.

En 1900, pour célébrer l'Exposition universelle, Gustave Gallopin met la touche finale à son œuvre en fermant la salle du fond d'un grand mur verrière d'opaline, à fleurs et branches en émaux translucides, dont le motif Art nouveau se répète à l'infini dans un astucieux jeu de miroirs. En été, cette verrière coulisse, découvrant un petit jardin.

Malgré les nombreux propriétaires qui se sont succédé au fil des décennies, le Gallopin est resté dans son jus. Même si la Bourse a quitté depuis longtemps le palais Brongniart, une clientèle d'hommes d'affaires reste sensible à sa carte traditionnelle, avec les plateaux de fruits de mer, l'andouillette de Troyes à la ficelle « cinq A » ou le chateaubriand, haricots verts frais et surtout ce décor immuable qui rappelle que Paname avait aussi sa City.

Brasserie Gallopin – 40, rue Notre-Dame-des-Victoires - 75002 Paris
Tél. : 00 33 1 42 36 45 38

www.brasseriegallopin.com
Re-découvrez: AUX SAVEURS DES FAGNES Restaurants à Waimes

L'avis du Guide Delta
Données du restaurant
Spécialités
Galerie photos
L'avis du public
Réserver

Le restaurant du Wellness Resort des Hautes Fagnes propose une carte en deux volets. Tout d'abord, des intitulés à orientation gastronomique où l'on appréciera l'assiette de foie gras et ses gourmandises, le waterzooi d'écrevisses, le dos de bar en cartafatta ou le croquant des Fagnes et sa réduction de sirop de Liège. Ensuite, une carte de brasserie qui décline notamment vol-au-vent maison, penne aux quatre fromages, salade océane ou encore cuberoll irlandais grillé. Prix avenants.

IL EST DES PORTES SUR LA MER... ...que l'on ouvre avec des mots. » (Rafael Alberti)

L’historien, écrivain et lexicographe français Éric Glatre a fait paraître aux Éditions BPI à Clichy un Dictionnaire des produits de la mer et de l’eau douce à la fois très complet et fort érudit qui enchantera l’esprit e...

Lire l'article complet

LA CONFITURE DE LAIT Je fais mes pâtes à tartiner pour réussir brunchs, goûters et apéros par Rachel Khoo, photographies de Keiko Oikawa, Paris, Éditions Marabout, collection « Les petits plats », août 2010, 73 pp. en quadrichromie au format 19,5 x 19,5 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 7,90 € (pri...

Lire l'article complet


Pour cuire des filets de poisson :
L’une des meilleures méthodes consiste à les poêler dans du beurre, mouillé de 2 à 3 cuillerées à soupe d’eau et d’un peu de jus de citron. En cours de cuisson, on ajoute de l’eau, si nécessaire. Ainsi, les filets conservent leur moelleux com...

Lire l'article complet

HISSE ET HO ! Surtout connu pour L’appel de la forêt (1903) et Croc-Blanc (1906), l’écrivain californien Jack London (1876-1916), aussi autodidacte qu’aventurier et vagabond, est également l’auteur de plus de cinquante autres nouvelles, romans et essais (Les vagabonds du rail [1907], Une ...

Lire l'article complet

FOIE DE MORUE, SALADE DE BETTERAVE ROUGE ET NOIX Entrée pour 2 personnes : 120g de foie de morue IMPERIAL, 1 betterave rouge râpée finement, 1 pomme (type Jonagold) râpée, 6 cerneaux de noix émiettés et 2 entiers, quelques feuilles de mâche. Vinaigrette : 1 c à s. d’huile de noix, 1 c à s. d’huile d’olive, 1 c à c. de vinaigre de xérès, sel...

Lire l'article complet

Deltaweb sur Facebook
Trouver un Restaurantun Hôtelune salle de Séminaires  ou une salle pour Banquets -  Proposer un restaurant -  Pro-Horeca -  Delta Deals