restaurant belgique

Un poète hallucinant...

 NL   EN   | Contact | Aide
restaurants bruxelles belgique
restaurants et hôtels
Guide des restaurants en Belgique
Restaurants > Belgique
24 Mars 2017

RECHERCHE PAR MOTS CLÉS

Deltaweb NEWSLETTER

Deltaweb NEWSLETTER
Envie d'être informé de toutes les nouveautés du monde de la gastronomie et de l'hôtellerie, ainsi que profiter des promotions mensuelles de nos annonceurs? Inscrivez-vous vite à la DeltaWeb newsletter !



Delta Bruxelles 2016-2017

Delta Bruxelles 2016-2017
40 ème édition,
exclusivement en français.
12 index, et plus de 950 établissements. 336 pages.
Avec son Passeport découverte donnant droit à 30% de réduction dans 44 restaurants de Bruxelles et périphérie

CHRONIQUES DELTAWEB

Delta Belgique 2017

Delta Belgique 2017
16ème édition, existe en français et en néerlandais.
7 index, 2000 établissements, 584 pages
UN POÈTE HALLUCINANT...
Émile Adolphe Gustave Verhaeren, né à Saint-Amand dans la province d'Anvers (Belgique), le 21 mai 1855 et mort à Rouen le 27 novembre 1916, est un poète belge, flamand d'expression française. Dans ses poèmes influencés par le symbolisme, où il pratique le vers libre, sa conscience sociale proche de l'anarchisme lui fait évoquer les grandes villes et les villages dont il parle avec lyrisme sur un ton d'une grande musicalité. Il a su traduire dans son œuvre la beauté de l'effort humain. 1

On ne saurait mieux dire, et c’est ce que confirme totalement le recueil intitulé Les Villages illusoires (1895), précédé d’extraits de Poèmes en prose (1887-1892) et de La Trilogie noire² , paru à Bruxelles aux Impressions nouvelles dans la collection « Espace Nord » pour la commémoration prochaine du centenaire de la mort de l’écrivain.

« Verhaeren, broyeur de syntaxe, forgeur de formules qui marquent, cracheur de mots sonores qui disent l'écartèlement du monde, les massacres intérieurs, les paysages déchirés, les cervelles à la torture. Verhaeren aussi des vents marins, des plaines mornes et des villages où les hommes dans leur métier – meunier, cordier, fossoyeur, forgeron – grandissent aux dimensions du mythe... », écrit fort justement l’éditeur de l’ouvrage pour le présenter.

Qu’on en juge par l’extrait ci-dessous !

Bernard DELCORD

Les Villages illusoires - précédé de Poèmes en prose et de La Trilogie noire (extraits) par Émile Verhaeren, préface de Werner Lambersy, choix de textes et postface de Christian Berg, Bruxelles, Les Impressions nouvelles, collection « Espace Nord », mai 2016, 223 pp. en noir et blanc au format 12 x 18,5 cm sous couverture brochée en couleurs, 9 €


Le passeur d'eau

Le passeur d'eau, les mains aux rames,
À contre flot, depuis longtemps,
Luttait, un roseau vert entre les dents.

Mais celle hélas ! qui le hélait
Au-delà des vagues, là-bas,
Toujours plus loin, par au-delà des vagues,
Parmi les brumes reculait.

Les fenêtres, avec leurs yeux,
Et le cadran des tours, sur le rivage
Le regardaient peiner et s'acharner
De tout son corps ployé en deux
Sur les vagues sauvages.

Une rame soudain cassa
Que le courant chassa,
À flots rapides, vers la mer.

Celle là-bas qui le hélait
Dans les brumes et dans le vent, semblait
Tordre plus follement les bras,
Vers celui qui n'approchait pas.

Le passeur d'eau, avec la rame survivante,
Se prit à travailler si fort
Que tout son corps craqua d'efforts
Et que son cœur trembla de fièvre et d'épouvante.

D'un coup brusque, le gouvernail cassa
Et le courant chassa
Ce haillon morne, vers la mer.

Les fenêtres, sur le rivage,
Comme des yeux grands et fiévreux
Et les cadrans des tours, ces veuves
Droites, de mille en mille, au bord des fleuves,
Suivaient, obstinément,
Cet homme fou, en son entêtement
À prolonger son fol voyage.

Celle là-bas qui le hélait,
Dans les brumes, hurlait, hurlait,
La tête effrayamment tendue
Vers l'inconnu de l'étendue.

Le passeur d'eau, comme quelqu'un d'airain,
Planté dans la tempête blême
Avec l'unique rame, entre ses mains,
Battait les flots, mordait les flots quand même.
Ses vieux regards d'illuminé
Fouillaient l'espace halluciné
D'où lui venait toujours la voix
Lamentable, sous les cieux froids.

La rame dernière cassa,
Que le courant chassa
Comme une paille, vers la mer.

Le passeur d'eau, les bras tombants,
S'affaissa morne sur son banc,
Les reins rompus de vains efforts.
Un choc heurta sa barque à la dérive,
Il regarda, derrière lui, la rive :
Il n'avait pas quitté le bord.

Les fenêtres et les cadrans,
Avec des yeux fixes et grands
Constatèrent la fin de son ardeur ;
Mais le tenace et vieux passeur
Garda quand même encore, pour Dieu sait quand,
Le roseau vert entre ses dents.

1 https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89mile_Verhaeren
² Les Soirs (1888), Les Débâcles (1888) et Les Flambeaux noirs (1891).

Re-découvrez: LA FLAMME BLANCHERestaurants à Hamme-Mille

L'avis du Guide Delta
Données du restaurant
Spécialités
Galerie photos
L'avis du public
Réserver

Une adresse au décor très tendance où la qualité du couvert fait un peu oublier l’exiguïté des tables. Spécialité de la maison: "Flammeküche", mais on peut aussi s'y régaler de préparations de cuisine traditionnelle française et autres revisitées, comme par exemple un vol-au-vent de coucou de Malines et son émulsion à la truffe ou bien du perroquet royal en pavé rôti, à la vanille de Madagascar et servi avec une purée aux jeunes oignons confits.

POULET YASSA Pour 4 personnes
Préparation : 10 minutes
Marinade : 12 heures
Cuisson : 30 minutes

Ingrédients : 4 cuisses de poulet
4 oignons
2 gousses d'ail
2 beaux citrons
4 cuillerées à soupe de moutarde
2 cuillerées à café de...

Lire l'article complet

PALMARES DES RESTAURANTS PAR SPECIALITES Palmares des restaurants par specialites (Bruxelles et peripherie)

Cuisine italienne Capraia Uccle

Cuisine brésilienne Cravo ...

Lire l'article complet

C’EST ARRIVé PRèS DE CHEZ VOUS… Paru en 2011 aux Éditions Luc Pire à Liège et toujours disponible en librairie, Meurtre à Waterloo de l’écrivain et académicien belge Jean-Baptiste Baronian fourmille de rebondissements, de traits ironiques et d’allusions diverses propres à réjouir ceux qui connaissent la Butte du Lion...

Lire l'article complet

L'AMI DES CUEILLETTES... Auteur de nombreux ouvrages sur les champignons, Guillaume Eyssartier est docteur ès sciences du Muséum national d'Histoire naturelle (Paris) et mycologue professionnel. Il a aussi rédigé de nombreux articles scientifiques traitant des champignons du monde entier, parus dans des revues international...

Lire l'article complet

RETOUR AUX FONDAMENTAUX... Patron du bistrot parisien haut de gamme Le Paul Bert (18, rue Paul-Bert dans le XIe arrondissement) que nos bons confrères du GaultMillau louangent amplement (« Le onzième tendre, gouailleur, où le bon vin coule, a son emblème [...] dans ce décor à la sympathie nostalgique – moleskine...

Lire l'article complet

Deltaweb sur Facebook
Trouver un Restaurantun Hôtelune salle de Séminaires  ou une salle pour Banquets -  Proposer un restaurant -  Pro-Horeca -  Delta Deals