restaurant belgique

Les couleurs de la ville...

 NL   EN   | Contact | Aide
restaurants bruxelles belgique
restaurants et hôtels
Guide des restaurants en Belgique
Restaurants > Belgique
18 Octobre 2017

RECHERCHE PAR MOTS CLÉS

Deltaweb NEWSLETTER

Deltaweb NEWSLETTER
Envie d'être informé de toutes les nouveautés du monde de la gastronomie et de l'hôtellerie, ainsi que profiter des promotions mensuelles de nos annonceurs? Inscrivez-vous vite à la DeltaWeb newsletter !



Delta Bruxelles 2016-2017

Delta Bruxelles 2016-2017
40 ème édition,
exclusivement en français.
12 index, et plus de 950 établissements. 336 pages.
Avec son Passeport découverte donnant droit à 30% de réduction dans 44 restaurants de Bruxelles et périphérie

CHRONIQUES DELTAWEB

Delta Belgique 2017

Delta Belgique 2017
16ème édition, existe en français et en néerlandais.
7 index, 2000 établissements, 584 pages
LES COULEURS DE LA VILLE...
Né à Tournai en 1963 et Bruxellois d'adoption, Fabien De Roose a fondé en 1991 avec d'autres historiens l'asbl DÉDALE (1) qui a pour but de permettre au plus grand nombre d'amateurs, néophytes ou chevronnés, d'aborder le domaine de l'art et de la culture de manière plaisante et conviviale. Depuis 1995, il organise des circuits pédestres à la découverte des fontaines.

Aux Éditions Racine à Bruxelles, il a publié un guide intitulé Bruxelles vue par les peintres dans lequel il propose huit promenades dans le temps et dans l’espace de la capitale de l’Europe(2) , à la rencontre des œuvres que lui consacrèrent des peintres, professionnels ou du dimanche, connus ou inconnus (Marcel Canneel, Jacques Carabain, William Cooper, Albert Dasnoy, Luc De Decker, Paul Delvaux, François Gailliard, Andrée Gerkens, Georges Lemmen, Jean-Baptiste Madou, Arthur Navez, David Teniers le jeune, Émile Thysebaert, Fernand Toussaint, Jean-Baptiste Van Moer, Gustave Walckiers...), qui ont immortalisé le cadre de vie de nos aïeux.

En regard de chaque peinture ancienne, une photographie actuelle prise sous le même angle de vue permet au lecteur de saisir les différences entre le tableau et la vue urbaine actuelle, et de constater les multiples mutations et transformations subies par la ville du XVe siècle à nos jours.

Des confrontations riches en surprises !

Bernard DELCORD

Bruxelles vue par les peintres par Fabien De Roose, Bruxelles, Éditions Racine, collection « Promenades au cœur de la ville », novembre 2010, 192 pp. en quadrichromie au format 16 x 23 cm sous couverture brochée en couleurs, 24,95 €

Pour vous, nous avons recopié dans ce bel ouvrage les lignes suivantes, consacrées à un tableau de Paul Delvaux peint en 1941 :

La rue de la Régence


On oublie souvent que Paul Delvaux a passé son enfance à Bruxelles. L'élève de l'athénée de Saint-Gilles n'a jamais oublié le squelette de la classe de sciences, les livres de Jules Verne et la mythologie gréco-romaine.

Beaucoup le rattachent au mouvement surréaliste alors qu'il n'y a jamais adhéré. Il se considérait davantage comme un poète de la surréalité. Ce tableau ne ressemble pas à sa production habituelle. L'atmosphère et le style sont aux antipodes d'une autre œuvre qu'il réalise la même année, La Ville inquiète. Cette dernière lui avait été inspirée par l'invasion allemande en mai 1940. Ici, le peintre montre la perspective de la rue de la Régence d'une manière réaliste et sereine. Il a planté son chevalet devant le Palais de Justice. Peut-être y a-t-il déjà accompagné son père, avocat au Barreau de Bruxelles, lors de l'une de ses plaidoiries. À l'avant-plan s'étend la place Poelaert. La plus vaste place de Bruxelles a été aménagée sur une partie des jardins de l'hôtel de Bournonville, appartenant aux Mérode. Dans un élan patriotique, le comte Charles de Mérode a cédé 6 000 m² de son terrain pour la somme dérisoire d'un franc du mètre carré. Président du Sénat, le comte désirait la création d'une place digne du Palais de Justice.

À l'angle de la rue de la Régence, le monument aux Soldats britanniques inauguré en 1923 brille par son absence... Ce n'est pas un oubli. Au moment où l'artiste peint cette vue, le monument occupe sa place initiale au nord de la rue des Quatre Bras. L'immeuble situé derrière lui a été construit sur l'emplacement des anciennes écuries de la propriété des Bournonville, encore visibles en 1941. Plus massif, le bâtiment de bureaux construit dans les années deux mille reprend les lignes et les matériaux de celui qui lui fait face. Au moment où Paul Delvaux peint cette œuvre, ce grand immeuble construit en 1929 à l'angle gauche de la place abrite l'hôtel de la Régence.

Depuis quelques décennies, les voyageurs ont cédé la place aux fonctionnaires du ministère de la Justice. En 1941, des frondaisons trahissent encore la présence des derniers vestiges du jardin de l'hôtel de Bournonville. L'administration de l'Enregistrement a remplacé les arbres séculaires. Au loin, la tour Madou émerge du parc de Bruxelles Avec ses 112 mètres, elle n'est pas la plus élevée. Mais construite sur une hauteur, elle est devenue un point de repère dans le haut de la ville.



(1) Avenue de la Nivéole, 10 à 1020 Laeken.
(2) Promenade 1 : de la Vieille Halle aux Blés à la Monnaie ; Promenade 2 : autour de la place Sainte-Catherine ; Promenade 3 : de la Porte de Namur aux Marolles ; Promenade 4 : autour du Sablon ; Promenade 5 : le Mont des Arts ; Promenade 6 : le Parc de Bruxelles ; Promenade 7 : de Saint-Nicolas à Sainte-Gudule ; Promenade 8 : les boulevards du centre.
Re-découvrez: CARPE DIEMRestaurants à Ouffet

L'avis du Guide Delta
Données du restaurant
Spécialités
Galerie photos
L'avis du public
Réserver

"Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain". À l'instar d'Horace, Stéphane nous invite à lâcher prise dans son havre ou à y travailler dans la détente et la sérénité. La table est festive et propose des produits de saison, de première fraîcheur et présentés de manière bien attrayante. Divers menus coexistent (menu surprise du marché, menu découverte, la cuisine de Mamy...) et plusieurs formules d'hébergement alliant parfois le couvert, les séminaires, les réunions, les banquets permettent tant aux voyageurs qu'aux hommes d'affaires ou aux festoyeurs de tous types de trouver chaussures à leurs pieds. Une étape gourmande au rapport qualité prix indéniable.

AVANT QU’ON DéVALUE LA MONNAIE ! Portraitiste et aquarelliste amateur, Pierre Battard est l’auteur d’un fort beau livre de dessins commentés intitulé Carnets d'Opéra – Regards amoureux dans la Monnaie, paru à Ville-Pommerœul aux Éditions Sovilyx, qui emmène le lecteur à la découverte des métiers qui, dans les coulisse...

Lire l'article complet

MINESTRONE D’AUTOMNE Spaghettis de légumes - 30 recettes. L'astuce qui fait aimer les légumes ! par Denise Smart, Paris, Éditions Larousse, août 2016, coffret contenant un spiraliser et un recueil de recettes de 64 pp. en quadrichromie au format 26 x 20,2 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 10,95 € ...

Lire l'article complet

SUCETTES à LA FRAMBOISE Goûters rigolos par Aline Caron, photographies d'Amélie Roche, Paris, Éditions Larousse, collection « Albums Larousse », février 2012, 64 pp. en quadrichromie au format 18,5 x 24 cm sous couverture cartonnée en couleurs, 7,90 € (prix France)

Pour vous, nous avons recopié d...

Lire l'article complet

LES VêTEMENTS NE VONT PAS CHANGER LE MONDE... ... les femmes qui les portent, si. » (Anne Klein)

Abordant un thème classique dans un langage très branché, Trop fauchée pour m’habiller bon marché paru chez Soliflor à Bruxelles sous la plume de Marie Guérin, jeune collaboratrice spécialisée dans la mode du magazine E...

Lire l'article complet

L’ART DE FLANQUER LA FROUSSE L’écrivain Jean Muno, de son vrai nom Robert Burniaux – il était le fils d’un autre homme de lettres de grand talent, injustement oublié : Constant Burniaux(1) –, est né en 1924 et mort en 1988 à Bruxelles. Romancier, nouvelliste et essayiste, il fut également enseignant à l'Athénée r...

Lire l'article complet

Deltaweb sur Facebook
Trouver un Restaurantun Hôtelune salle de Séminaires  ou une salle pour Banquets -  Proposer un restaurant -  Pro-Horeca -  Delta Deals