restaurant belgique

Les asperges belges

 NL   EN   | Contact | Aide
restaurants bruxelles belgique
restaurants et hôtels
Guide des restaurants en Belgique
Restaurants > Belgique
23 Avril 2018

RECHERCHE PAR MOTS CLÉS

Deltaweb NEWSLETTER

Deltaweb NEWSLETTER
Envie d'être informé de toutes les nouveautés du monde de la gastronomie et de l'hôtellerie, ainsi que profiter des promotions mensuelles de nos annonceurs? Inscrivez-vous vite à la DeltaWeb newsletter !



Delta Bruxelles 2016-2017

Delta Bruxelles 2016-2017
41 ème édition,
exclusivement en français.
12 index, et plus de 950 établissements. 336 pages.
Avec son Passeport découverte donnant droit à 30% de réduction dans 44 restaurants de Bruxelles et périphérie

CHRONIQUES DELTAWEB

Delta Belgique 2018

Delta Belgique 2018
17ème édition, existe en français et en néerlandais.
8 index, 2000 établissements, 604 pages
LES ASPERGES BELGES
Les asperges belges

Actuellement, la saison des asperges bat son plein dans notre pays...

Oui, avec deux à trois semaines de retard, du fait que le froid et les intempéries se sont prolongés cette année durant toute la durée du printemps.

Si j’en crois Véronique et Michel De Meyer qui font paraître ces jours-ci aux Éditions Standaard à Anvers, sous le titre d’Asperges, recettes originales et variées un bel ouvrage en français fort joliment illustré dans lequel j’ai puisé l’essentiel des informations de cette chronique, il existe, selon les normes fixées par l’Union européenne, quatre variétés de ces liliacées de la famille du lys et du poireau : les asperges blanches, les asperges vertes, les asperges violettes et les asperges vertes et violettes.

Produites presque exclusivement dans la partie flamande de notre pays, surtout dans les régions de Malines et de Louvain, les asperges belges, en particulier les blanches, ont connu une très grande réputation, depuis le XVIIe siècle jusque dans les années 1960.


Que s’est-il passé à cette époque ?

La culture des asperges a connu en Flandre un long déclin, tout à la fois du fait des taxations importantes qui ont frappé ce produit que l’État a considéré comme luxueux, du fait des importations d’asperges moins chères en provenance d’Asie notamment, mais aussi de Grèce et d’Italie, et du fait de l’importance de la charge de travail que nécessite la production d’asperges de qualité.

Les producteurs ont préféré se tourner vers la production de chicons ou de choux-fleurs, plus rentable et moins fatigante.


Et qu’en est-il aujourd’hui ?

Depuis la fin des années 1980, on assiste à un regain d’intérêt des consommateurs pour les produits traditionnels de haute qualité, si bien que la production a repris en Flandre, mais se montre incapable de faire face à la demande. On continue donc de voir sur nos étals des produits importés, d’Espagne, d’Italie, de France, de Grèce et même des États-Unis, et les asperges belges y demeurent fort chères.


S’agit-il d’un légume originaire de nos contrées ?

Pas du tout. Certains historiens ont cru voir la représentation d’asperges sur les murs d’une pyramide à Saqqarah en Égypte, ce qui ferait remonter sa culture à plus de 5000 ans avant notre ère. D’autres historiens ont prétendu qu’il s’agissait en réalité de pousses de papyrus…

Quoi qu’il en soit, il est établi que les Grecs utilisaient l’asperge sauvage à des fins thérapeutiques. Hippocrate, par exemple, soutenait que la racine d’asperge se révélait très efficace contre la dysenterie et le lumbago. De plus, les Grecs reconnaissaient à l’asperge des vertus aphrodisiaques et contraceptives. C’est pourquoi ils avaient dédié cette plante à Aphrodite, la déesse de l’amour.

Ce sont les Romains qui ont inventé la culture de l’asperge, qu’ils tenaient pour un produit de grand luxe en raison de la finesse de son goût, mais aussi des propriétés diverses qui lui étaient attribuées.

Ils consommaient les asperges crues, fumées ou cuites.

Selon Plutarque, Jules César était un grand amateur d’asperges et Cléopâtre, sa célèbre maîtresse, aurait même exploité les propriétés aphrodisiaques de ce légume.

Le Moyen Âge est une période creuse pour la culture de l’asperge, jugée trop compliquée et aléatoire.

À la Renaissance, les Médicis lui redonnent ses lettres de noblesse, et à leur suite les rois de France qui ont guerroyé en Italie, et Charles-Quint.

C’est d’ailleurs ce souverain qui lança la mode des asperges flamandes, moins amères que les asperges espagnoles.

Une grande tradition était née !

Mais c’est au XIXe siècle que la culture de l’asperge connaît son apogée, du fait de l’invention de méthodes modernes de culture, ce qui lui permet de se lancer à l’assaut des tables de la bourgeoisie belge à l’époque – c’est bien oublié aujourd’hui – où notre pays était le plus riche du monde…


Et vous allez terminer par la recette d’asperges la plus célèbre au monde…

Celles des asperges à la flamande, bien entendu !

Pour 4 personnes, il vous faut :
-4 œufs
-une botte d’asperges de 500gr
-150 g de beurre
-8 cuillers à soupe de persil finement haché
-de la noix muscade

Et comment faut-il procéder ?

Faites cuire les œufs durs. Rafraîchissez-les sous un jet d’eau froide. Écalez-les et écrasez-les à la fourchette.

Épluchez soigneusement les asperges et cuisez-les al dente, dans de l’eau bouillante ou à la vapeur.

Pendant ce temps, dans un poêlon, faites fondre le beurre à feu moyen.

Retirez le poêlon du feu et mélangez les œufs et le persil avec le beurre fondu. Assaisonnez de noix muscade.

Dressez les asperges sur des assiettes chauffées et nappez-les de sauce.

Servez immédiatement.


Bon appétit à tous !



Bernard DELCORD
Chroniqueur du Guide Delta des hôtels et des restaurants de Belgique
Re-découvrez: POIVRE NOIRRestaurants à Braine-l'Alleud

L'avis du Guide Delta
Données du restaurant
Spécialités
Galerie photos
L'avis du public
Réserver

Le chef Jean-Louis Marchal excelle dans la préparation du filet pur au poivre noir flambé au cognac, mais aussi du sauté de coquilles Saint-Jacques et de gambas à la plancha. Rien d'étonnant par conséquent à ce que la salle où officie sa charmante épouse Christelle s'orne de poivriers de tailles diverses en parfaite harmonie avec le cadre moderne du lieu. La carte des vins recèle quelques pépites et une belle terrasse au soleil complète l'offre de cette bonne maison où il est agréable de revenir.

SAULCE MA DAME (OIE EN SAUCE 'MADAME') Cuisine médiévale pour tables d’aujourd’hui par Jeanne Bourin avec la collaboration de Jeannine Thomassin, illustrations de Djohr, Paris, Éditions Flammarion, octobre 2010, 240 pp. en quadrichromie au format 17,5 x 24 cm sous couverture cartonnée en couleurs et dorée sur tranche, 29,90...

Lire l'article complet

LE VIN FAIT SURNAGER LES SECRETS « Le vin fait surnager les secrets. »
(Georg Christoph Lichtenberg)

Sur un scénario bien troussé de Corbeyran et avec des dessins d’une belle élégance signés Francisco Ruizge, la bande dessinée intitulée Clos de Bourgogne – Le Monopole (Grenoble, Éditions Glénat) r...

Lire l'article complet

LE GIBIER
Vous nous parlez aujourd’hui d’un livre de saison…

Oui. C’est un livre de cuisine qui traite de l’un des piliers de la gastronomie de nos régions !


Il s’intitule Le gibier, il a été rédigé par Michel Boreux, l’animateur de l’émission télévisé...

Lire l'article complet

PATRONYMES HYDROLOGIQUES… Rédigé par Jean Loicq1 , membre de la Section wallonne de la Commission Royale de Toponymie et de Dialectologie et professeur ordinaire émérite de l’Université de Liège2 , le dictionnaire analytique et historique consacré aux noms de rivières de Wallonie y compris l...

Lire l'article complet

POUR TOUTES LES MAINS VERTES… Parue chez Larousse en 2013 et toujours actuelle, la 43e édition du guide Truffaut constitue indubitablement la bible illustrée du jardin.

Car cet ouvrage encyclopédique fait le tour de tout ce qui concerne le jardinage en expliquant comment bien choisir ses plantes, conna...

Lire l'article complet

Deltaweb sur Facebook
Trouver un Restaurantun Hôtelune salle de Séminaires  ou une salle pour Banquets -  Proposer un restaurant -  Pro-Horeca -  Delta Deals