restaurant belgique

Le château du Mylord à Ellezelles

 NL   EN   | Contact | Aide
restaurants bruxelles belgique
restaurants et hôtels
Guide des restaurants en Belgique
Restaurants > Belgique
17 Janvier 2018

RECHERCHE PAR MOTS CLÉS

Deltaweb NEWSLETTER

Deltaweb NEWSLETTER
Envie d'être informé de toutes les nouveautés du monde de la gastronomie et de l'hôtellerie, ainsi que profiter des promotions mensuelles de nos annonceurs? Inscrivez-vous vite à la DeltaWeb newsletter !



Delta Bruxelles 2016-2017

Delta Bruxelles 2016-2017
41 ème édition,
exclusivement en français.
12 index, et plus de 950 établissements. 336 pages.
Avec son Passeport découverte donnant droit à 30% de réduction dans 44 restaurants de Bruxelles et périphérie

CHRONIQUES DELTAWEB

Delta Belgique 2018

Delta Belgique 2018
17ème édition, existe en français et en néerlandais.
8 index, 2000 établissements, 604 pages
LE CHÂTEAU DU MYLORD À ELLEZELLES
Le château du Mylord
Le château du Mylord à Ellezelles


Vous nous emmenez ce matin à la campagne…

Au 35, rue Saint-Mortier à 7890 Ellezelles, au château du Mylord. (Web : www.mylord.be) qui vient d’obtenir le très convoité Delta d’Or 2006, décerné par les chroniqueurs du Guide Delta des Hôtels et des restaurants de Belgique, dont votre serviteur.
Les étoiles scintillent au firmament de cette merveilleuse maison de bouche hennuyère installée dans un écrin de verdure et de fleurs où l’on vient comme en pèlerinage.


Pourquoi cette maison s’appelle-t-elle ainsi ?

Parce que ses forts bâtiments ont été construits en 1861 par un authentique aristocrate britannique. Il s’appelait Frédéric Gubbins de Kilfrushhch, il était gouverneur de Bénarès, aux Indes, et avait épousé en 1849 une dame d’Ellezelles. Il est connu dans le village et a toujours désigné aujourd’hui sous le nom de "Mylord". Caractérisée par son style d'époque, sa tour, ses murs blancs, son allure de château normand et son superbe parc classé de 3 ha agrémenté d’arbres centenaires (acacias, mûriers blancs, hêtres pourpres et même un figuier), d’un vaste parterre de roses dessiné en étoile et de belles statues blanches, cette demeure constitue un brillant témoignage de l'architecture du siècle dernier corrigée par l'esprit original d'un général anglais.


À qui appartient-il aujourd’hui ?

Disciples du grand Escoffier, les frères Thomaes, qui président aujourd’hui aux destinées de ce palace, sont des magiciens de l’art culinaire. Avec patience, persévérance et talent, ils sont parvenus à étendre leur réputation bien au-delà des frontières du Hainaut. Leur clientèle de plus en plus nombreuse se déplace de toutes les régions de Belgique, pas uniquement pour admirer les lieux mais aussi afin de passer un moment gastronomiquement parfait.


Comment se compose la carte ?

De cuisine française de très grande qualité. Épinglons le foie gras d'oie poêlé, pressé à l'orange à 28 €, la brochette de langoustine à l'huile de vanille, accompagnée d’un chutney de banane, de fenouil au gingembre confit et d’un avocat mariné a l'huile de pistache parfumé à l'anis vert à 40 € ou encore la joue de lotte au jambon Ibérico, servie avec un ragoût de haricots cocos et avec des palourdes aux herbes fraîches, dans un bouillon à l'infusion de crevettes grises et de piment doux à 38 €.


Et la carte des vins ?

Composée avec talent, elle est tout simplement superbe. On y trouve d’excellents flacons de France, parfois dans des crus exceptionnels.


Que pensez-vous du service ?

Il est, quant à lui, d’une perfection sans faille !


Quelle est la gamme des prix ?

Elle oscille entre 65 € et 90 €, ce qui est très correct pour ce type de maison. La carte propose aussi une dégustation gastronomique en 5 services à 95 € (135 €, cinq vins compris) tout à fait hors du commun. La preuve :

Suprême de faisan sauvage recouvert de sauge, petits farcis au jambon italien et noix, compote de pommes aigre-douce, vinaigrette de girolles, tétragone et jus corsé à l’ail doux

Noix de Saint-Jacques laquées, coulis de potiron au safran, choux de Bruxelles, mousseline de panais au parfum de noisette, caviar avruga et oeuf de caille poché

Homard « Victoria », pot-au-feu de légumes oubliés, truffe noire, copeaux de mimolette et émulsion d’artichauts à l’infusion de crevettes grises

Râble de lièvre à la « Royale », pommes dauphines aux fèves de cacao, compotée crémeuse de céleri rave et salade croquante de choux verts aux raisins et lardons

Quadrant de jeune Comté, mangue fraîche et chicons, gelée de coing et sorbet à la groseille, vinaigre de framboise épicée et feuille de romaine

Soufflés croustillants de figues à la farine de pignons de pin, sabayon froid au romarin, cookies aux agrumes et anis vert, sorbet au caillé de brebis

Mignardises

Vins proposés :
Les Sorts 2004. El Mas Roig. Montsant
Domaine Gardiés 2004. « Les Glaciaires ». Côtes du Roussillon
Chardonnay 2003. Michelot Meursault
Château Petit Bocq 1999. Saint-Estèphe. Cru bourgeois. Lagneaux-Blaton
Saint-Joseph 2001. L. Betton. Chavanay


Votre conclusion ?

Une pure merveille!


Bernard DELCORD
Chroniqueur du Guide Delta des hôtels et des restaurants de Belgique
Re-découvrez: LA CLOCHETTERestaurants à Dinant

L'avis du Guide Delta
Données du restaurant
Spécialités
Galerie photos
L'avis du public
Réserver

«La Clochette» est encore et toujours une enseigne de choix pour une escapade gourmande. Les salles du restaurant sont claires et coquettes, de même que le petit salon rouge au confort appréciable. Cependant, nous vous recommandons chaudement la terrasse, car il ne faut pas oublier que vous vous trouver dans un des plus beaux villages de Wallonie. La beauté se trouve aussi dans l’assiette : le dressage est artistement coloré. Côté goût, la cuisine gastronomique vous fera déguster des produits locaux et, en saison, on vous y proposera le fameux gibier des forêts toutes proches. Le poisson est un autre point fort de la maison (la truite est particulières recommandée). Quel que soit votre choix, il est certain que vous trouverez de quoi l’accompagner dans la très belle carte des vins, et le personnel vous conseillera de manière avenante. Vous désirez rester plus longtemps ? Bonne nouvelle: l’hôtel comporte aussi 7 chambres confortables et agréables...

ADIEU, LES KILOS ! À l’occasion des 30 ans de sa première parution, les Éditions Flammarion à Paris publient une version revue et augmentée de La méthode Montignac illustrée, un best-seller de la nutrition amaigrissante traduit en 25 langues, publié dans 42 pays et vendu à 30 millions d’exemplaires à 2 g...

Lire l'article complet

AUJOURD’HUI, C’EST RAVIOLIS… Originaires des hauts plateaux du Vercors, les ravioles sont des pâtes à base de farine de blé tendre qui font l’objet d’un recueil d’Isabelle Dreyfus paru chez Tana à Paris, dans lequel l’auteure fait aussi la part belle aux raviolis, aux cannellonis, aux spaghettis, aux capelli, aux mezza luna, au...

Lire l'article complet

TIENS, VOILà DU BOUDIN… Pierre Dac (1893-1975) est le créateur d'un humour qu'il qualifiait lui-même de « loufoque ». Révélé au music-hall dans les années 1920, il triomphe bientôt à la radio et il crée le journal L'Os à moelle en 1938. Résistant gaulliste, il bataillera joyeusement durant les heures sombres contre ...

Lire l'article complet

CUISINE DOMINICALE... Après presque une décennie passée aux côtés de Michel Drucker dans son émission dominicale, Jean-Pierre Coffe fait paraître ces jours-ci à Paris, aux Éditions Flammarion, un recueil intitulé Toutes les recettes de Vivement dimanche prochain, rassemblant l'intégrale des préparations sim...

Lire l'article complet

OEUF
Vous nous parlez aujourd’hui d’un beau livre un peu étonnant…

Très joliment illustré, ce beau livre de grand format s’intitule Oeuf. Il a été rédigé par Lindsay et Patrick Mikanowski et il paraîtra très prochainement aux Éditions Flammarion à Paris.

Il propose au le...

Lire l'article complet

Deltaweb sur Facebook
Trouver un Restaurantun Hôtelune salle de Séminaires  ou une salle pour Banquets -  Proposer un restaurant -  Pro-Horeca -  Delta Deals