restaurant belgique

La dinde et la bûche de Noël

 NL   EN   | Contact | Aide
restaurants bruxelles belgique
restaurants et hôtels
Guide des restaurants en Belgique
Restaurants > Belgique
17 Janvier 2018

RECHERCHE PAR MOTS CLÉS

Deltaweb NEWSLETTER

Deltaweb NEWSLETTER
Envie d'être informé de toutes les nouveautés du monde de la gastronomie et de l'hôtellerie, ainsi que profiter des promotions mensuelles de nos annonceurs? Inscrivez-vous vite à la DeltaWeb newsletter !



Delta Bruxelles 2016-2017

Delta Bruxelles 2016-2017
41 ème édition,
exclusivement en français.
12 index, et plus de 950 établissements. 336 pages.
Avec son Passeport découverte donnant droit à 30% de réduction dans 44 restaurants de Bruxelles et périphérie

CHRONIQUES DELTAWEB

Delta Belgique 2018

Delta Belgique 2018
17ème édition, existe en français et en néerlandais.
8 index, 2000 établissements, 604 pages
LA DINDE ET LA BÛCHE DE NOËL
La dinde
Vous nous parlez aujourd’hui de deux plats de circonstance…
En effet ! Je vais vous entretenir de la dinde et de la bûche de Noël. Ce sont deux plats qui, traditionnellement, sont servis dans nos régions de tradition chrétienne à l’occasion du réveillon qui célèbre l’anniversaire de la naissance de Jésus-Christ.


Pourquoi sert-on de la dinde à Noël ?
Parce qu’il s’agit d’un volatile de taille considérable, que l’on peut donc servir à de grandes tablées comme celles qui rassemblaient les familles pour la fête de la Nativité.

Mais aussi parce que cette volaille doit être cuite à feu doux, au contraire de la plupart des autres, et qu’elle pouvait donc être laissée sans risque à mijoter durant les trois messes basses qui ponctuaient parfois l’événement (rappelez-vous de la Lettre de mon moulin d’Alphonse Daudet qui portait ce titre…)


A-t-on toujours servi de la dinde à Noël ?
Certainement pas ! Cet animal a été découvert en Amérique par Christophe Colomb en 1492. Il en a ramené avec lui sur son bateau, pour nourrir l’équipage durant le voyage du retour, mais aussi pour prouver qu’il était bien parvenu aux Indes.


Aux Indes ?
Oui. C’était le but de son voyage vers l’Ouest. Il espérait ouvrir une nouvelle et fructueuse route des épices en faisant le pari que la terre était bien ronde, comme l’assuraient des savants de son temps.

Quand il toucha terre, il crut qu’il était parvenu aux Indes. Il appela dons Indiens les habitants qu’il rencontra, et on nomma « oiseaux d’Inde » les oiseaux qu’il en ramena.

Ce n’est que bien plus tard que l’on comprit qu’il avait découvert un nouveau continent, qui fut baptisé du prénom d’un autre navigateur célèbre de l’époque, Americo Vespucci.

Et voilà pourquoi la dinde devrait s’appeler « damérique » !

On sert aussi des bûches en guise de dessert à Noël…
Cette coutume est assez ancienne. Elle nous vient des pays du Nord où les forêts de sapin sont nombreuses.

Le sapin, parce qu’il reste vert en toute saison, est devenu, à l’instar de la bruyère de nos régions et pour les mêmes raisons, un symbole d’immortalité.

Comme vous le savez, Noël se situe en hiver, et la coutume fut adoptée de brûler une bûche de sapin dans la cheminée, afin d’éloigner la mort du foyer et de ses habitants.


C’est plutôt païen que chrétien, non ?

En effet ! Ces pratiques prolongeaient probablement des rites païens exercés à l’occasion du solstice d’hiver.

Dans certaines régions, la bûche devait brûler du 24 décembre au 1er janvier. On choisissait alors une très grosse pièce ou une souche d’arbre.

Des vertus diverses étaient prêtées aux cendres, dont on prétendait parfois qu’elles guérissaient certaines maladies, éloignaient la foudre ou fertilisaient les champs.

Au fil du temps et, sans doute, suite aux pressions de l’Église qui luttait contre les superstitions, mais aussi en raison de la vogue nordico-anglo-saxonne du Père Noël, apparue chez nous après la Libération de 1945, le symbole fut oublié et la bûche passa de la cheminée sur la table…


Pour le plus grand plaisir des convives d’aujourd’hui…
Et comment ! Glacées ou au chocolat, à la crème pâtissière ou à la vanille, aux fruits ou au café, décorées d’innombrables sujets en sucre… ou en plastique, elles sont devenues un must de la table de Noël, servies juste avant l’ouverture des cadeaux !

Bonne fête de Noël à tous, et bon appétit !

Bernard DELCORD Chroniqueur du Guide Delta des hôtels et des restaurants de Belgique et du Guide Delta des hôtels et des restaurants de Bruxelles
Re-découvrez: MOULIN DE LINDEKEMALERestaurants à Bruxelles

L'avis du Guide Delta
Données du restaurant
Spécialités
Galerie photos
L'avis du public
Réserver

Le moulin de l’enseigne est authentique et très ancien car il date du Moyen Âge, du XIIe siècle précisément. Il se dégage de ses salles communicantes un charme incontestable, celui de la vénérable rusticité d’antan. Or c’est précisément ce qui qualifie la cuisine mitonnée dans cette incontournable maison de bouche. Les préparations de cuisine française du terroir et de saison y ont la saveur des traditions, la force de l’expérience et la sagesse de la maturité. Le décor est classique et impeccable, poutres apparentes, nappage blanc et nombreux objets anciens. La sélection des vins français s’étudie avec le respect dû à l’antique noblesse. Superbe et discrète terrasse à l’arrière et salon avec feu ouvert.

RIEN N'EST PETIT POUR UN GRAND ESPRIT  - CONAN DOYLE L’auteure de romans policiers Anne Martinetti est une spécialiste de la gastronomie dans ses rapports avec l’œuvre des écrivains et des cinéastes. Elle a en effet publié Crèmes et châtiments, recettes délicieuses et criminelles d’Agatha Christie en 2005, Les petites recettes modèles...

Lire l'article complet

UNE CAVERNE D'ALI-BABA ! Contenant 50 fac-similés de lettres, documents et manuscrits exceptionnels, À la rencontre des grands Écrivains français paru chez Larousse est un magnifique livre-objet conçu par Jérôme Picon pour présenter autant d'auteurs à travers le moment culturel qui lui est particulier.
...

Lire l'article complet

WALLONIE, TERRE D'ACCUEIL Nous ne saurions trop recommander la lecture ô combien instructive d'un remarquable essai traduit du néerlandais et intitulé Migrants flamands en Wallonie, 1850-2000. Il a paru aux Éditions Racine à Bruxelles à l'occasion de l'exposition éponyme conçue par le KADOC (Centre de do...

Lire l'article complet

POUR PRENDRE UN RâTEAU... ...sans crainte du ridicule…

Xavier Mathias est maraîcher bio. Il enseigne au Potager du Roi à Versailles et il transmet sa verve potagère dans sa rubrique à Rustica. Il est l 'auteur du Potager selon Xavier (Prix Saint-Fiacre 2014).

Président de l 'Union Pom...

Lire l'article complet

NOUS NE SOMMES RIEN... ...Ce que nous cherchons est tout. »
(Friedrich Hölderlin)


Spécialiste du romantisme européen, Pierre Wat (°1965) est professeur à Paris I – où il occupe la chaire d'histoire de la peinture du XIXe siècle.

Il a aussi été maître de conférences en histoire de l'...

Lire l'article complet

Deltaweb sur Facebook
Trouver un Restaurantun Hôtelune salle de Séminaires  ou une salle pour Banquets -  Proposer un restaurant -  Pro-Horeca -  Delta Deals