restaurant belgique

La baguette parisienne

 NL   EN   | Contact | Aide
restaurants bruxelles belgique
restaurants et hôtels
Guide des restaurants en Belgique
Restaurants > Belgique
18 Novembre 2017

RECHERCHE PAR MOTS CLÉS

Deltaweb NEWSLETTER

Deltaweb NEWSLETTER
Envie d'être informé de toutes les nouveautés du monde de la gastronomie et de l'hôtellerie, ainsi que profiter des promotions mensuelles de nos annonceurs? Inscrivez-vous vite à la DeltaWeb newsletter !



Delta Bruxelles 2016-2017

Delta Bruxelles 2016-2017
40 ème édition,
exclusivement en français.
12 index, et plus de 950 établissements. 336 pages.
Avec son Passeport découverte donnant droit à 30% de réduction dans 44 restaurants de Bruxelles et périphérie

CHRONIQUES DELTAWEB

Delta Belgique 2018

Delta Belgique 2018
17ème édition, existe en français et en néerlandais.
8 index, 2000 établissements, 604 pages
LA BAGUETTE PARISIENNE
La baguette parisienne
La baguette parisienne


Vous nous avez parlé la semaine dernière des nouveaux Guides Gourmands Michelin. Vous y avez trouvé le thème de la chronique d’aujourd’hui.

En effet. Dans le volume consacré à Paris et à l’Île de France, on peut découvrir un certain nombre d’informations relatives aux productions régionales, et j’ai choisi de vous parler aujourd’hui de la baguette parisienne.


Quand a-t-elle été inventée ?

La baguette est une invention relativement récente : créée au XIXe siècle pour être consommée en un jour par une personne, elle fit rapidement la conquête des Parisiens gagnés par la mode des produits frais. Un rien « bourgeoise », elle garda longtemps une prédilection pour la ville, avant que les campagnes ne l’adoptent à leur tour au XXe siècle.


Et que mangeait-on comme pain auparavant ?

Dès le Moyen Âge, les pains ronds d’Île de France étaient reconnus pour la légèreté de leur pâte. Au XVIIe siècle, la texture devient encore plus aérienne pour donner naissance au « pain mollet », œuvre d’un artisan local qui substitue la levure de bière au traditionnel levain. Cette audace gastronomique fut jugée préjudiciable à la santé par la Faculté de médecine qui engagea contre le créateur un procès retentissant.


La justice avait pourtant tort en le condamnant… Y avait-il d’autres pains de luxe à cette époque ?

Oui. Une ribambelle de pains à la mie claire, réservés aux riches, fleurissent dans les boutiques intra muros et dans celles de la proche banlieue : pains de Chailly, de Gentilly et de Gonesse, pain à la reine, pain de brode…


Et que mangeaient les pauvres ?

Le peuple se contente pour sa part de « manger son pain noir », souvent des ersatz bourratifs à base de céréales diverses, de pommes de terre et de haricots.

En 1789, la pénurie de pain déclenche l’un des épisodes les plus marquants de la Révolution française : les femmes des quartiers populaires, réclamant du pain, ramènent de Versailles le roi, la reine et le dauphin surnommés pour la circonstance « le boulanger, la boulangère et le petit mitron ».



On se souvient d’ailleurs d’un mot célèbre de Marie-Antoinette…

À la vue des manifestants, elle demanda à l’un de ses accompagnateurs ce qu’ils voulaient. « Majesté, ils réclament du pain, ils n’en ont plus… », lui répondit-on. Et la reine de dire : « Mais qu’on leur donne donc des brioches… »


Comment est-on passé du pain rond à la baguette ?

Ce fut une révolution beaucoup plus pacifique, qui se produisit précisément à cette époque. Les boulangers parisiens, qui jusque-là fabriquaient leur pain « en boule », commencèrent à lui donner une forme de plus en plus étirée. Cuit rapidement et paré d’une belle croûte dorée, ce pain long annonce la baguette qui naîtra quelques décennies plus tard. Depuis, cette dernière s’est exportée dans le monde entier et, malgré la multiplication des pains de fantaisie, elle continue de se déguster à Paris au petit matin, tiède, croustillante et moelleuse à souhait.


Il n’y a pas qu’à Paris ! Il en va de même chez nous…

Eh oui. La baguette, chez nous, remporte un grand succès sous le nom un peu bizarre pour nos voisins d’outre-Quiévrain, de « pain français ».



Bernard DELCORD
Chroniqueur du Guide Delta des hôtels et des restaurants de Belgique
Re-découvrez: BISTRONOMIE M (LA)Restaurants à Huy

L'avis du Guide Delta
Données du restaurant
Spécialités
Galerie photos
L'avis du public
Réserver

Ouverte depuis l'été 2015 et située à quelques centaines de mètres de sa maison-mère La Gastronomie du Mayeur, cette brasserie propose une carte où s'égrènent des plats typiques du genre comme des tomates aux crevettes grises, des croquettes, des grillades (pavé de Charolais, entrecôtes Black Angus ou du Nébraska, porc ibérique), des escalopes, des moules en saison, etc. Une carte de petite restauration complète l'offre (américain, omelettes, salades, burgers...) et les enfants ne sont pas oubliés. Courte mais intéressante carte des vins, laquelle devrait évidemment évoluer. Un des atouts de l'adresse est sa plage horaire d'ouverture.

PLANTATIONS ODORANTES ET GOûTEUSES... S'adressant aux mains vertes qui souhaitent cultiver chez elles des végétaux aux agréables senteurs et aux effets bénéfiques, l'ouvrage de Josep Maria Vallès intitulé Les plantes aromatiques de la maison paru en Arles aux Éditions du Rouergue les guidera efficacement dans le choix des ...

Lire l'article complet

LE « CLAUSEWITZ DE LA BROCHE » Réédité par l’universitaire Marie-Ange Maillet 1 chez Klincksieck à Paris dans la collection « L’esprit et les formes », L’esprit de l’art culinaire de Carl Friedrich von Rumohr (1785-1843) constitue l’un des plus grands classiques de la littérature gastronomique occiden...

Lire l'article complet

AU PIED DE COCHON Au pied de cochon par Pierre Rival, Grenoble, Glénat, 2007, 186 pp., 25 €


Ce fort beau livre du journaliste Pierre Rival retrace l’histoire du célèbre restaurant à l’enseigne du Pied de cochon, vénérable des Halles parisiennes, qui fête ses 60 a...

Lire l'article complet

À LA DéCOUVERTE DU CONTINENT NOIR... Se penchant, pour les Éditions First à Paris qui ont publié leur recueil de recettes hautes en couleurs, sur la Cuisine actuelle de l'Afrique noire, le chef Alexandre Bella Ola et la journaliste Joëlle Cuvilliez y expliquent comment préparer sans risque d'échec une soixantaine de plat...

Lire l'article complet

PINTES DE BON SANG… Les Éditions Omnibus à Paris ont inauguré par la publication simultanée de cinq livres une collection de textes humoristiques bienvenue en ces temps de morosité généralisée.

Le premier d’entre eux, intitulé Le boudin sacré, est l’œuvre de Pierre Dac et Francis Blanche. On ...

Lire l'article complet

Deltaweb sur Facebook
Trouver un Restaurantun Hôtelune salle de Séminaires  ou une salle pour Banquets -  Proposer un restaurant -  Pro-Horeca -  Delta Deals