restaurant belgique

La Mafia se met à table

 NL   EN   | Contact | Aide
restaurants bruxelles belgique
restaurants et hôtels
Guide des restaurants en Belgique
Restaurants > Belgique
18 Janvier 2018

RECHERCHE PAR MOTS CLÉS

Deltaweb NEWSLETTER

Deltaweb NEWSLETTER
Envie d'être informé de toutes les nouveautés du monde de la gastronomie et de l'hôtellerie, ainsi que profiter des promotions mensuelles de nos annonceurs? Inscrivez-vous vite à la DeltaWeb newsletter !



Delta Bruxelles 2016-2017

Delta Bruxelles 2016-2017
41 ème édition,
exclusivement en français.
12 index, et plus de 950 établissements. 336 pages.
Avec son Passeport découverte donnant droit à 30% de réduction dans 44 restaurants de Bruxelles et périphérie

CHRONIQUES DELTAWEB

Delta Belgique 2018

Delta Belgique 2018
17ème édition, existe en français et en néerlandais.
8 index, 2000 établissements, 604 pages
LA MAFIA SE MET À TABLE
La Mafia se met à table
La Mafia se met à table


Vous abordez aujourd’hui un thème plutôt inattendu…

Oui, il s’agit de repas célèbres, liés aux plus grands crimes de la Mafia ou à ses acteurs les plus célèbres. Car l’histoire de la Mafia s’identifie grandement avec l’histoire de la gastronomie sicilienne, et les capi, les chefs de l’Honorable Société, ont toujours su peaufiner leurs menus avec autant de soin qu’ils en mettent à préparer leurs crimes. Cucinare il delitto, « cuisiner le délit », est une expression insulaire dont la signification est loin d’être le fruit du hasard…


Vous semblez bien informé !

En effet ! Je tire mes informations d’un passionnant petit ouvrage paru à Arles, chez Actes Sud, la célèbre maison d’édition dirigée par notre compatriote Hubert Nyssen. Il s’intitule La mafia se met à table, a été rédigé par Jacques Kermoal et Martine Bartolomei et porte le sous-titre de Histoires et recettes de l’honorable société.


De quoi parle-t-on au juste dans cet ouvrage ?

De différents moments importants de l’histoire de la Sicile, auxquels la Mafia a été mêlée et qui ont été marqués par des repas mémorables dont la recette est fournie dans le livre.


C’est très original !

Et passionnant ! L’ouvrage s’ouvre sur le banquet que les zii, les oncles de la Mafia, ont offert à Garibaldi en 1860 pour le remercier de leur avoir, à son insu, offert la Sicile. Le pauvre croyait l’avoir libérée et remise au roi Victor-Emmanuel.
Cet épisode de l’histoire d’Italie est expliqué dans les détails, et suivi de la recette de chacun des plats qui ont été servis à cette occasion.


C’est donc à la fois un livre d’histoire et de cuisine…

Oui ! Et qui sait raconter l’histoire par le menu, en quelque sorte… On y apprend que la Mafia a servi à Garibaldi et à ses officiers un banquet rabelaisien, servi en plein air à 1200 personnes en tout, et composé de jambon fumé de la Conca d’Oro, d’espadon « agghiotta », de merluche à la mode de Messine, de poulardes farcies de truffes à l’étouffée, de cuissot de chevreuil faisandé à l’eau de vie de prunes d’Agrigente, d’agnelet rôti à l’huile d’olive vierge de Caltanissetta, de choux-fleurs, d’artichauts et de céleris pochés, de fromages de chèvre, de crèmes, de glaces, de pièces montées, de pignolata et de pommes éventrées, le tout arrosé de vins siciliens : Bazia et Gebbia très frais pour les poissons, Faro et Corvo, deux rouges secs, pour accompagner les viandes, et Marsala all’uovo pour les desserts sucrés. Incroyable, non ?


Et croise-t-on d’autres personnages célèbres dans ce livre d’histoire pas comme les autres ?

Bien entendu ! On y croise Mussolini, Roosevelt, Churchill, Frank Sinatra, évidemment, et aussi le maréchal Juin, le général Dalla Chiesa, qui mêlent leurs coups de fourchette avec ceux de Vito Genovese, Lucky Luciano ou Don Vito, sans oublier le supérieur du couvent des franciscains de Mazzarino qui, en 1958, à l’issue de repas succulents, distribuait aussi bien les rafales de mitraillette que l’absolution pour convaincre ses riches paroissiens de donner largement pour ses oeuvres.


Quelle est la recette qui vous a le plus séduit ?

Celle des asperges chaudes à la crème de brebis, si chère à Lucky Luciano. Car ce tueur savait vivre !

Bernard DELCORD
Chroniqueur du Guide Delta des hôtels et des restaurants de Belgique
Re-découvrez: HAPPY'SRestaurants à Wavre

L'avis du Guide Delta
Données du restaurant
Spécialités
Galerie photos
L'avis du public
Réserver

Plantons le décor : une superbe mezzanine au-dessus d’un bar magnifique et sous un plafond de poutres en bois somptueuses. Une terrasse de grand agrément et une salle de banquet ou de séminaire (fort bien équipée) pouvant accueillir jusqu’à 50 personnes. Dans les assiettes, de la cuisine de brasserie haut de gamme que l’on peut compléter, du mardi au samedi soir, de sushis, de sashimis et de futomakis concoctés par un authentique chef nippon. Dans les verres, des vins de l’Hexagone et du reste de la planète, ainsi que de très bonnes bouteilles soigneusement conservées depuis de lustres derrière les fagots. Excellent rapport qualité-prix et service d’une belle perfection. Une maison hautement recommandable.

POUR DES MINITRIPS RéUSSIS ! Si vous envisagez une escapade sur le Vieux Continent, n’hésitez pas à vous munir du guide de la collection « Le Petit Futé » qui a pour titre Week-ends en Europe, car il vous sera d’une aide précieuse !
Passant au crible 40 villes idéales pour une visite de quelques jours, il en...

Lire l'article complet

PORTRAITS DE COURS… Une exposition organisée par la Réunion des Musées nationaux-Grand Palais, le Metropolitan Museum of Art de New York et le Musée des Beaux-Arts du Canada à Ottawa, avec le soutien exceptionnel du Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, se tient jusqu’au 11 janvier 2016 dans les Gale...

Lire l'article complet

UNE BELLE REDéCOUVERTE ! Répertoriant 30 recettes variées autour d’un ingrédient tout simple, le recueil de Brigitte Namour intitulé Ce soir, au menu, c’est coquillettes est publié à Paris aux Éditions Marabout, dans une collection de tout petits ouvrages très pratiques si l’on veut les utiliser dans en cuisin...

Lire l'article complet


L’Impératif à Maisières


Vous nous emmenez aujourd’hui à Maisières, près de Mons…

Plus précisément au 208 de la rue Grande, à L’Impératif tenu par Benoît Neusy et son épouse qui ont eu la très bonne idée de déserter Asquillies pour se rapprocher de Mons. Ils ...

Lire l'article complet

BEAUTéS NOUVELLES… Au XIXe siècle, le paysage parisien subit des transformations profondes. La ville devient tentaculaire – comme disait Émile Verhaeren – et se modernise à grands pas, avec ses cafés, ses cafés-concerts, ses brasseries, ses bals, ses cirques, ses opéras, ses théâtres, ses parcs, ses jardins pub...

Lire l'article complet

Deltaweb sur Facebook
Trouver un Restaurantun Hôtelune salle de Séminaires  ou une salle pour Banquets -  Proposer un restaurant -  Pro-Horeca -  Delta Deals