restaurant belgique

Histoires de table...

 NL   EN   | Contact | Aide
restaurants bruxelles belgique
restaurants et hôtels
Guide des restaurants en Belgique
Restaurants > Belgique
18 Décembre 2017

RECHERCHE PAR MOTS CLÉS

Deltaweb NEWSLETTER

Deltaweb NEWSLETTER
Envie d'être informé de toutes les nouveautés du monde de la gastronomie et de l'hôtellerie, ainsi que profiter des promotions mensuelles de nos annonceurs? Inscrivez-vous vite à la DeltaWeb newsletter !



Delta Bruxelles 2016-2017

Delta Bruxelles 2016-2017
40 ème édition,
exclusivement en français.
12 index, et plus de 950 établissements. 336 pages.
Avec son Passeport découverte donnant droit à 30% de réduction dans 44 restaurants de Bruxelles et périphérie

CHRONIQUES DELTAWEB

Delta Belgique 2018

Delta Belgique 2018
17ème édition, existe en français et en néerlandais.
8 index, 2000 établissements, 604 pages
HISTOIRES DE TABLE...
L'art culinaire, on le sait, a joué et joue encore un rôle essentiel dans les rapports humains, en ce compris la conduite des affaires politiques. C'est ce que rappelle Jean Vitaux dans un amusant – et passionnant – petit essai paru aux Presses universitaires de France à Paris, qu'il présente ainsi:


«Et pourquoi ne pas raconter l'histoire par ses plats ? Petite et grande histoires se sont faites autour de plus ou moins bonnes tables, en plus ou moins bonne compagnie. Guerre ou armistice, loi ou traité, diplomatie ou espionnage : les décisions se prennent en mangeant et parfois dépendent de ce que l'on mange. Organiser un bon banquet sera un appel à la paix, tandis que mourir à table apparaîtra du plus mauvais goût. Prendre l'histoire par sa gastronomie, c'est aussi étudier les aspects économiques et sociologiques du quotidien, rendre tangibles les migrations de populations et comprendre les identités culturelles.»

L'ouvrage fourmille d'anecdotes innombrables et surprenantes, qui jettent un regard particulièrement original sur le passé et ouvrent à la réflexion des perspectives savoureuses sur le présent, et – qui sait ? – des recettes efficaces pour l'avenir.


Bernard DELCORD

Les petits plats de l'histoire par Jean Vitaux, préface de Jean Tulard, Paris, Éditions PUF, janvier 2012, 189 pp. en noir et blanc au format 15 x 21,7 cm sous couverture brochée en quadrichromie, 17,00 € (prix France)

Pour vous, nous avons recopié dans ce livre d'histoires l'anecdote suivante :


La Constitution civile du clergé à l'origine du camembert

La Constitution civile du clergé fut votée en juin 1790 par l'Assemblée constituante pour administrer les biens de l'Église de France, qui, sur proposition de Talleyrand, alors évêque d'Autun, avaient été nationalisés en novembre 1789. Elle réorganisait les diocèses (un par département), leur donnait une direction collégiale (un évêque et une assemblée de vicaires), dégageait l'Église et ses membres de toute soumission à un pouvoir étranger (donc au pape de Rome) et supprimait les prébendes et les bénéfices. Les titulaires ecclésiastiques étaient élus, soumis à résidence et salariés de l'État, et comme tels devaient jurer un serment de fidélité à la Constitution.
L'application de cette mesure fut à l'origine de l'une des premières grandes ruptures de la Révolution. La publication de la Constitution civile du clergé sépara la France en deux camps, les révolutionnaires d'un côté et les tenants de l'Église traditionnelle de l'autre. L'Assemblée décida d'avancer à marche forcée et décréta le 26 novembre 1790 un délai de deux mois pour que les ecclésiastiques prêtent serment : un tiers des ecclésiastiques et sept évêques seulement le firent.
Des troubles survinrent : la foule à Paris menaça et poursuivit les curés non jureurs ou réfractaires comme celui de Saint-Sulpice. En province, et notamment en Alsace et en Vendée, la population s'opposa aux prestations de serment. Devant l'impasse, la Constituante mit de l'eau dans son vin et n'envisagea pas de poursuites, se contentant du statu quo, mais la Convention les relança vigoureusement, pourchassant les curés réfractaires, les contraignant à se soumettre ou à fuir et se cacher pour ne pas être condamnés et exécutés. Pendant la Terreur, on a exécuté plus de prêtres réfractaires que d'aristocrates – mais beaucoup moins que d'ouvriers et de domestiques...
L'un de ces prêtres réfractaires, l'abbé Pierre Gouvoust, originaire de Coulommiers, s'était caché en Normandie, dans le pays d'Auge, en 1791. Il avait trouvé refuge dans le village de Camembert, au manoir de Beaumoncel où résidaient Marie Harel et son mari. Un jour, voyant Marie Harel fabriquer du fromage, l'abbé Gouvoust lui proposa de le faire selon la technique du brie de Coulommiers. Elle accepta, en utilisant des moules à Livarot : le camembert était né.
Le camembert resta pendant presque un siècle un fromage de consommation locale, avant d'être promu à un bel avenir : lors de l'inauguration de la ligne de chemin de fer Paris-Granville, en 1863, Victor Paynel, marié à la petite-fille de Marie Harel, le présenta à Napoléon III qui l'introduisit aux Tuileries et en fit la promotion. La guerre de 1914-1918, pendant laquelle le camembert fut servi aux poilus dans les tranchées, en fit le fromage national des Français.
Victime de son succès, le camembert s'est fabriqué dans toute la France et dans le monde entier jusqu'en 1983, quand une appellation d'origine contrôlée vint protéger le camembert de Normandie.
La Constitution civile du clergé est oubliée depuis bien longtemps; le concordat de 1801 puis la loi de séparation de l'Église et de l'État en 1905 l'ont reléguée dans les limbes de l'Histoire. Mais les hasards de celle-ci ont voulu qu'elle soit indirectement à l'origine du camembert, ce qui donne un relent de sacralité à ce fromage fameux.
Re-découvrez: CARPE DIEMRestaurants à Ouffet

L'avis du Guide Delta
Données du restaurant
Spécialités
Galerie photos
L'avis du public
Réserver

"Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain". À l'instar d'Horace, Stéphane nous invite à lâcher prise dans son havre ou à y travailler dans la détente et la sérénité. La table est festive et propose des produits de saison, de première fraîcheur et présentés de manière bien attrayante. Divers menus coexistent (menu surprise du marché, menu découverte, la cuisine de Mamy...) et plusieurs formules d'hébergement alliant parfois le couvert, les séminaires, les réunions, les banquets permettent tant aux voyageurs qu'aux hommes d'affaires ou aux festoyeurs de tous types de trouver chaussures à leurs pieds. Une étape gourmande au rapport qualité prix indéniable.

BOISSONS CéLESTES Il n'existe que sept bières trappistes au monde, et six sont belges (trois wallonnes, la Chimay, l'Orval et la Rochefort, et trois flamandes, l'Achel, la Westmalle et la Westvleteren, la dernière, La Trappe, étant brassée aux Pays-Bas par les moines de Koningshoeven).

À ne pas confondre...

Lire l'article complet

QUELLES BONNES SURPRISES ! Si l’envie vous prenait de surprendre vos convives agréablement et mémorablement, reportez-vous sans hésiter sur les 70 recettes faciles pour épater ses amis qu’Emmanuelle Naddeo, Estelle Ditta & Christine Serbource, ont fait paraître récemment aux Éditions Atlas à Issy-les-Moulineaux,...

Lire l'article complet

TARTE à LA CRèME, MORBLEU ! TARTE à LA CRèME ! (Molière, La Critique de l'École des femmes, 1662)

Constituée, on s'en souvient, de jolis petits coffrets en métal contenant des fiches de recettes plastifiées (et donc lavables) ainsi qu’un « magnet » pour les afficher dans la cuisine, la sympathique collection des « Boîtes grain de se...

Lire l'article complet

POUR CEUX QUI NE MANQUENT PAS D’ESTOMAC ! Après le grand succès de leurs Recettes inavouables, de leurs Nouvelles recettes inavouables et de leurs Verrines inavouables, Seymourina Cruse et Steven Ware font paraître chez Hachette Pratique à Paris un nouveau volume de leurs œuvres culinaires très logiquement intitulé Les recettes inavouables… la suite. Mais qu’entendent-ils au juste par « recettes inavouables » ?

Lire l'article complet

CROISIèRE CULINAIRE… Dans Saveurs d'ici et d'ailleurs (Paris, Éditions Larousse), Blandine Boyer propose 40 recettes du monde entier pour voyager sans quitter sa cuisine, avec des techniques de marinades originales pour relever des assiettes japonaises, thaïes, indiennes, indonésiennes, américaines, canadi...

Lire l'article complet

Deltaweb sur Facebook
Trouver un Restaurantun Hôtelune salle de Séminaires  ou une salle pour Banquets -  Proposer un restaurant -  Pro-Horeca -  Delta Deals